fbpx
Les femmes affectées par une pilosité excessive au visage ne seront pas  surprises d’apprendre que les poils indésirables ne sont qu’une facette du problème. La gestion des poils indésirables au  visage (PIV) implique davantage que les simples efforts  déployés pour enlever les poils.  

Une  pilosité excessive peut s’avérer dévastatrice sur le plan émotionnel pour certaines femmes. En  réalité, une étude récente a révélé que la grande majorité des femmes qui souffrent de PIV (91 %) ont convenu qu’ils peuvent avoir des effets négatifs sur la qualité de vie d’une personne. 
Plusieurs femmes hirsutes sont extrêmement gênées de cet état et sont même inconfortables d’en discuter avec autrui, y compris leur médecin de famille ou tout autre professionnel de la santé. 
 

Votre dermatologue et votre médecin de famille apprécieront votre ouverture d’esprit et honnêteté sur la façon dont vous vous sentez,  que ce soit au plan physique, émotif, social ou psychologique. Ils pourront vous rassurer sur le fait que votre état est courant et que vous n’êtes pas seule. Plus important encore, ils pourront vous aider à comprendre que vos sentiments sont tout à fait justifiés.  

Des études signalent que  ’anxiété et la dépression associées à la  pilosité excessive au visage peuvent affecter la qualité de vie de la même manière qu’un diagnostic de cancer gynécologique ou du sein. Il a été démontré que le traitement de la pilosité excessive au visage aide à rétablir la confiance et contribue au bien-être général de celles qui en souffrent. Ne restez pas silencieuse. Occupezvous de votre état de  santé général en abordant les problèmes, comme les PIV, qui ont une incidence sur votre  bien- être et votre bonheur.  Vous êtes la principale responsable de votre santé. 


Quelles questions devrais-je poser à mon médecin 

 Préparez une liste de questions pour profiter au maximum du temps que vous passerez avec votre médecin. Voici quelques questions concernant les PIV que vous pouvez  poser à votre médecin: 
  • Quelle est la cause probable de mes  symptômes ou de mon état?
  • Quelles sont les autres causes  possibles? 
  • Est-il normal que mes PIV aient une  incidence sur ma confiance et mon bien-être général?
  • De quels types de tests de diagnostic  ai-je besoin?
  • Quelles sont mes options de traitement? 
  • Si le premier traitement n'est pas efficace, quelle est la prochaine option? 
  • Quel sera l’impact du traitement sur mes symptômes et mes signes physiques?
  • Aurai-je besoin d’un traitement à long terme? 
  • Quels sont les effets indésirables possibles des médicaments que vous me recommandez?
  • Est-ce que les médicaments recommandés auront un effet sur ma capacité à avoir des enfants?
  • Comment surveillerez-vous ma réaction au traitement au fil du temps? 
  • Existe-t-il des solutions de rechange à  l’approche que vous proposez? 
  • J’ai d'autres troubles de santé.  Comment puis-je les gérer ensemble de manière optimale?
  • Existe-t-il des restrictions que je dois suivre? 
  • Devrais-je consulter un spécialiste?
  • Existe-t-il des dépliants ou d’autre matériel à lire que je peux  ramener chez moi? Quels sites Web recommandez-vous? 

N’hésitez pas à poser à votre médecin toute autre question qui vous vient à l’esprit concernant votre état de santé.

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous