fbpx

En apprendre plus sur la cause de la dermatite atopique n’est pas toujours facile en raison du nombre de déclencheurs possible et des différents types d’affections. Toutefois, dans tous les cas, un médecin utilisera l’endroit de l’éruption initiale comme premier indice.

Pour la dermatite de contact, un médecin réaliser un test épicutané en appliquant une substance en petites plaques sur la peau. Ces plaques contiennent des substances reconnues comme pouvant causer l’affection. Ce type de test peut être difficile à interpréter, car il est nécessaire pour les médecins de sélectionner quelles substances à tester et les résultats peuvent ne pas toujours être exacts.

Pour ce qui est de la dermatite atopique, un médecin explorera vos antécédents médicaux et souvent il s’informera si des membres de votre famille ont des allergies. Ceci aidera à identifier des déclencheurs potentiels.

Pour la neurodermatite, votre médecin tentera de trouver tout facteur de stress psychologique sous-jacent, toute allergie ou, selon l’endroit où se situent les éruptions, toute autre affection sous-jacente, comme des infections fongiques, des verrues ou du psoriasis.

Bien qu’il n’existe aucune cure pour la dermatite atopique, un certain nombre d’options de traitement sont offertes pour soulager l’inflammation et les démangeaisons qu’elle cause. Les traitements varient, allant du changement de mode de vie et de stratégies de soins de la peau jusqu’aux médicaments.

Changements de mode de vie et stratégies de soins de la peau

Garder votre peau hydratée est un moyen de contrôler la dermatite atopique. Il est mieux de s’hydrater après s’être lavé, car un bain ou une douche permettent à la peau rugueuse de s’assouplir, de s’hydrater et d’ensuite de mieux absorber le traitement topique que vous appliquez. Lorsque vous prenez un bain ou une douche, utilisez de l’eau plutôt tiède (pas chaude). Après le bain ou la douche, asséchez délicatement votre peau avec une serviette. Appliquez ensuite votre onguent ou crème prescrit par votre médecin en massant jusqu’à ce qu’ils soient bien absorbés et ensuite appliquez un bon hydratant.

Il existe plusieurs catégories d’hydratants : les moins efficaces étant les lotions ou les crèmes et les plus efficaces étant les onguents. Il est mieux d’utiliser les hydratants de type onguent ou pommade durant une poussée et seulement après avoir appliqué votre onguent sous ordonnance. Lorsque la peau est guérie, vous pouvez retourner à une lotion sans parfum.

Des douches ou des bains courts, fréquents et doux permettent d’enlever la Staphylococcus aureus, une bactérie qui se retrouve sur la peau de chacun et qui semble être attirée par la dermatite atopique. Certaines personnes atteintes de dermatite atopique peuvent développer une réaction allergique à cette bactérie, ce qui peut aggraver leur état.

Prévenir les poussées est un autre moyen efficace de contrôler l’affection. Voici quelques trucs qui vous aideront à éviter les symptômes déclencheurs :

À ÉVITER

À PRÉFÉRER

  • Savons parfumés et qui assèchent
  • Détergents puissants
  • Utilisation de débarbouillette, d’éponge, de luffa ou de tout ce qui est dur sur la peau
  • Vêtements rugueux, serrés ou rêches
  • Exposition à des températures extrêmes qu’elles soient chaudes ou froides, incluant des douches ou bains chauds
  • Bijoux contenant des irritants potentiels comme le nickel
  • Stress physique et mental
  • Se gratter
  • Nettoyants faits à base d’huile ou de gras
  • Nettoyants faits sans savon
  • Utilisation modérée de nettoyants et seulement où c’est nécessaire
  • Essai de nouveaux nettoyants liquides ou en pain sur un petit endroit sur la peau avant de l’utiliser sur tout le corps
  • Après s’être lavé, s’essuyer doucement en épongeant plutôt qu’en frottant
  • Application de produits non parfumés comme de la crème hydratante, un onguent ou une lotion sur tout le corps après s’être lavé
  • Dormir suffisamment
  • Manger sainement
  • Porter des gants la nuit pour éviter de se gratter ou placer un bandage sur les zones qui démangent

Traitements médicaux

Les traitements pour la dermatite atopique se retrouvent généralement dans deux catégories : ceux qui contrôlent les symptômes comme les démangeaisons ou la sécheresse et ceux qui modifient la réponse du système immunitaire ou qui diminuent l’inflammation. Un soin de peau approprié et des traitements sans ordonnance, comme ceux décrits précédemment, peuvent s’avérer suffisants pour contrôler les cas peu graves de dermatite atopique. Si c’est inefficace, votre médecin pourrait prescrire un traitement topique, comme une crème ou un onguent médicamenté pour les dermatites atopiques modérées ou un traitement systémique (sous forme de comprimés) pour les cas graves ou lorsque les éruptions sont répandues.

Traitements topiques (crèmes, lotions, onguents)

Les inhibiteurs topiques de la calcineurine se retrouvent dans des crèmes ou des onguents qui contiennent du tacrolimus ou du pimécrolimus, ceux-ci sont tous deux des médicaments immunomodulateurs. Ces médicaments agissent pour réduire l’inflammation de la peau. Une mince couche de crème est appliquée à la région affectée deux fois par jour. Pour éviter les effets secondaires rares, ces produits ne doivent pas être utilisés de manière continue sur une longue période ou chez les enfants de moins de 2 ans. Vous devriez aussi limiter à un minimum votre exposition aux rayons ultraviolets, qu’ils soient naturels (soleil) ou artificiels (par exemple, lit de bronzage). Les effets secondaires communs incluent une sensation de brûlure ou de chaleur où le produit est appliqué; cette sensation de courte durée disparaît généralement après la première semaine d’utilisation.

Les corticostéroïdes sont des versions synthétiques d’hormones produites dans le corps. Lorsqu’appliqués sur la peau, ils réduisent localement l’inflammation, ce qui en fait un traitement utile pour certains types de dermatites topiques. Appliquer une légère couche de crème à la peau affectée en massant doucement de 3 à 4 fois par jour. Réduisez ou cessez l’utilisation une fois que l’éruption est contrôlée. Les effets secondaires incluent de la sécheresse, des démangeaisons, des brûlures et de l’irritation locale. Une utilisation excessive de corticostéroïdes (par exemple, durant une longue période et sur une grande plaque de peau) peut occasionner des problèmes hormonaux dans de rares cas. Il est important de suivre les instructions qui vous sont données par votre médecin.

Les crèmes émollientes/onguents sont des produits topiques en vente libre utilisées pour adoucir et hydrater la peau et l’aider à conserver sa fonction de barrière à la déshydratation. Ces produits peuvent apaiser et aider à enlever la peau sèche et les squames ainsi qu’augmenter l’efficacité des autres traitements topiques. Ils peuvent être appliqués généreusement sur la peau affectée ou saine.

Les inhibiteurs de la PDE4 sont des enzymes qui aident à contrôler l’inflammation dans votre corps. Lorsque vous souffrez de dermatite atopique, les enzymes PDE4 peuvent être hyperactives dans vos cellules cutanées. Ceci peut entraîner de l’inflammation cutanée. Le seul médicament de ce type qui soit approuvé est Eucrisa (crisaborole); le premier inhibiteur de la PDE4 appliqué de façon topique à être approuvé par Santé Canada pour l’utilisation chez les adultes et les enfants de 2 ans et plus atteints de dermatite atopique. Il a été développé comme petite molécule à base de bore, et il est un inhibiteur sélectif de la PDE4 qui peut être appliqué sur la peau. Contrairement aux inhibiteurs de la PDE4 qui agissent de façon systémique, ce traitement ne cause pas d’effet défavorable important pour le système gastro-intestinal. L’effet secondaire le plus commun est une sensation de picotement et de brûlure lorsque le produit est appliqué sur la peau.

Les traitements systémiques (pour la dermatite atopique très grave)

Les corticostéroïdes peuvent être administrés par injection. Lorsqu’administrés de cette manière, ils modifient la réponse immunitaire du corps en réduisant l’inflammation de la peau et ailleurs dans l’organisme. Comme pour les crèmes topiques, les corticostéroïdes peuvent occasionner des changements dans la production d’hormonale du corps s’ils sont utilisés de manière excessive. Votre médecin déterminera avec soin la posologie et la durée du traitement pour éviter ceci. Des effets secondaires moins graves incluent la prise de poids, des nausées et des vomissements.

La cyclosporine, un médicament utilisé pour traiter les personnes qui ont subi une transplantation, s’est avérée efficace chez les personnes atteintes d’eczéma atopique grave, particulièrement lorsque leur vie est significativement affectée par leur affection. On estime que ce médicament agit en éliminant les réactions allergiques et immunitaires graves. Comme il est très puissant, il n’est généralement prescrit que pour un faible pourcentage des patients.

En addition aux médicaments décrits précédemment, de nouveaux traitements, qui ne sont pas encore sur le marché, sont régulièrement testés.

Produits biologiques 

Les produits biologiques (ou médicaments biologiques similaires) sont des médicaments produits par des cellules vivantes, comme des cellules animales, des bactéries ou des levures. Ils ciblent des parties spécifiques du système immunitaire d’une personne pour traiter une maladie comme le psoriasis, le rhumatisme/arthrite psoriasique, l’arthrite rhumatoïde et certains cancers. Les produits biologiques peuvent être administrés par injection ou infusion intraveineuse. Le seul médicament de ce type qui soit approuvé est le Dupixent (dupilumab) pour les adultes atteints de dermatite atopique modérée à grave. Les effets secondaires communs incluent des feux sauvages, des yeux secs et de la rougeur où l’injection est administrée.

Autres Traitements

Des médicaments approuvés pour le traitement d’autres problèmes de santé/maladies ont été testés pour l’eczéma et ont obtenu des succès variables. Ils sont présentés ici seulement à titre d’information.

La photothérapie est un traitement qui consiste à exposer la peau à de la lumière ultraviolette, réduisant ainsi la croissance des cellules cutanées affectées. Deux types de rayons sont utilisés pour le traitement de la dermatite atopique grave :

  • PUVA (psoralène/ultraviolets A): un médicament appelé psoralène est administré (soit en comprimés ou appliqué sur la peau) et il sensibilise les cellules cutanées aux rayons ultraviolets A. Les comprimés de psoralène peuvent causer de la nausée, des vomissements, des maux de tête et de la sensibilité aux rayons UV (incluant les rayons du soleil).
  • UVB (ultraviolets B): utilise les rayons ultraviolets (de type B) seulement.

Les deux types de photothérapies sont réalisés à la clinique de votre médecin. Comme pour les expositions répétées aux rayons UV naturels provenant du soleil, des traitements répétés de photothérapie sur une longue période peuvent occasionner de la sécheresse et le vieillissement de la peau, et ils peuvent augmenter les risques de cancer de la peau.

Les enveloppements humides qui incorporent un émollient (hydratant) et un stéroïde à faible puissance sont utilisés pour les personnes, particulièrement les enfants, qui souffrent de dermatite atopique modérée à grave et pour lesquels des applications topiques n’ont pas été bénéfiques. Les enveloppements humides sont faits avec des bandages tubulaires de doubles épaisseurs formant une combinaison corporelle. Ils travaillent de trois manières :

    1. L’évaporation rafraîchit la peau, réduit les démangeaisons et l’inconfort; les bandages doivent être réhydratés et il ne faut pas les laisser s’assécher.
    2. La réhydratation redonne de l’humidité à la peau lorsque la peau absorbe une grande quantité d’émollient; par conséquent, la peau est généralement adoucie.
    3. La protection est offerte en établissant une barrière aux petits doigts qui veulent gratter la peau, et en donnant ainsi une chance à la peau de guérir.

Du goudron appliqué sur les parties affectées a démontré qu’il pouvait aider à réduire les démangeaisons liées à la dermatite atopique. Toutefois son odeur forte et le fait qu’il tache généralement tout tissu avec lequel il entre en contact font de lui un remède peu attrayant. Le goudron peut aussi irriter la peau de certaines personnes. Il ne devrait être utilisé qu’en suivant les instructions d’un médecin possédant de l’expérience avec le traitement de dermatite atopique.

*Toute l’information de ce site concernant les traitements médicaux est offerte à titre d’aperçu seulement. Pour avoir la liste complète et à jour des effets secondaires, des avertissements, des précautions à prendre, lisez le feuillet qui se trouve dans l’emballage du produit et consultez votre médecin ou un pharmacien.
**Si vous envisagez une thérapie alternative ou complémentaire, discutez-en avec votre médecin d’abord; tenez votre médecin informé de toutes les vitamines, les suppléments ou autres formes de traitement alternatif que vous suivez. Comme tous les médicaments, les thérapies alternatives peuvent interagir avec les autres traitements et, dans certains cas, avoir leurs propres effets secondaires. Souvenez-vous que « naturel » ne veut pas nécessairement dire « inoffensif ».

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous