fbpx

Carcinome basocellulaire : la plupart des carcinomes basocellulaires sont causés par une exposition non protégée de la peau aux rayons ultraviolets du soleil. Les rayons UV endommagent les gènes qui contrôlent la croissance et la division des cellules. Un gène qui subit généralement des mutations liées aux cancers basocellulaires est le gène PTCH. Les changements dans ce gène suppresseur de tumeur, qui aide normalement à maintenir le contrôle de la croissance des cellules, peuvent permettre aux cellules de croître de manière incontrôlable. Le gène PTCH est invraisemblablement le seul gène qui joue un rôle dans le développement du cancer de la peau. Les chercheurs travaillent à comprendre complètement la cause de ces mutations.

Naevomatose basocellulaire : cette maladie héréditaire rare est aussi appelée syndrome de Gorlin. Elle se caractérise par de nombreux carcinomes basocellulaires de la peau ainsi que par des kystes aux mâchoires qui sont visibles sur des radiographies, des creux dans les mains ou les plantes des pieds, des calcifications visibles par radiographie au niveau du cerveau, des hamartomes, différentes excroissances non cancéreuses et des anomalies squelettiques affectant les côtes, les mains et le visage. Des imageries par résonnance magnétique (IRM) pour les poupons et les enfants atteints du syndrome devraient être faites tous les ans jusqu’à l’âge de huit ans pour détecter le développement de médulloblastome. Il est recommandé de faire une radiographie annuelle de la mâchoire pour diagnostiquer et gérer convenablement les kystes.

Carcinomes squameux : La plupart des carcinomes squameux sont causés par l’exposition de la peau non protégée aux rayons ultraviolets (UV). Des expositions répétées et non protégées aux rayons ultraviolets, particulièrement durant les quelques années précédents un diagnostic, augmentent le risque de développer un carcinome squameux. Les rayons UV endommagent les gènes qui contrôlent la croissance et la division des cellules. Les personnes souffrant d’un système immunitaire affaibli sont plus à risque de développer des carcinomes squameux. Dans les cas de carcinomes squameux, le gène appelé p53 est celui qui subit généralement une mutation. Des changements de ce gène, qui entrainent normalement la mort des cellules, peuvent allonger la vie des cellules anormales qui pourraient devenir cancéreuses. Le gène p53 n’est probablement pas le seul facteur dans le développement du cancer de la peau. Les chercheurs travaillent encore à en comprendre complètement la cause.

Kératose actinique : Cette affection consiste en une ou plusieurs lésions précancéreuses (prémalignes). Bien qu’elles ne soient pas un cancer, certains chercheurs croient qu’elles sont une forme précoce de carcinomes squameux. Seul un petit pourcentage des kératoses actiniques (les mots signifient « taches rugueuses causées par le soleil ») deviendra un carcinome squameux. Les lésions sont fortement associées à l’exposition aux rayons UV et aux dommages causés par le soleil. Les facteurs de risque incluent : être âgé de plus de 40 ans, exposition à de hauts niveaux de radiation UV et un système immunitaire affaibli.

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous