fbpx

Avant d'amorcer un plan de traitement, il est important d'écarter la présence de conditions médicales sous-jacentes. Si vous éprouvez une prolifération rapide ou l'apparition soudaine de poils au visage, ainsi que des signes d'augmentation de caractéristiques masculines, assurez-vous de consulter d'abord votre médecin.


Prévention

Généralement, les PIV sont impossibles à prevenir et constituent souvent un problème à long terme, mais un bon point de départ est de déterminer s'il existe des manières de les contrôler. Si vous faites de l'embonpoint, la perte de poids est essentielle pour réduire la quantité d'hormones dans votre corps qui sont associées à l'augmentation de la pousse des poils au visage.


Traitement

Il existe plusieurs manières d'enlever ou de traiter les PIV. Les options disponibles peuvent varier en termes d'efficacité, de niveau d'inconfort et de coût. La plupart du temps, le traitement des PIV comprend une combinaison de techniques d'épilation et d'utilisation de médicaments. Par conséquent, il est important de bien connaître les divers avantages et inconvénients de chaque traitement avant de prendre une décision. Ce guide présente un aperçu des différents  traitements disponibles, en les regroupant dans les catégories suivantes:

  1. Méthodes d'épilation
  2. Traitements d'ordonnance

Parmi les méthodes pour retirer les poils indésirables au visage (PIV), on trouve les dépilatoires, qui enlèvent les poils à la surface de la peau, et les épilatoires, qui retirent les poils en entier, y compris la partie sous la peau.Voici quelques exemples :

Dépilatoires 

  • Rasage. Le rasage est rapide et peu coûteux, mais il doit être effectué fréquemment car il ne retire les poils que jusqu'à la surface de la peau.

  • Dépilatoires chimiques. Habituellement offerts sous forme de gel, de lotion ou de crème à appliquer sur le visage, les dépilatoires chimiques fonctionnent en brisant la structure des protéines des tiges des poils. Certaines personnes sont allergiques aux produits chimiques utilisés dans les dépilatoires.

  • Blanchiment. Au lieu de retirer les PIV, certaines femmes utilisent des agents de blanchiment. Le blanchiment supprime la couleur des poils, les rendant moins visibles contre certains teints de peau, mais potentiellement plus visibles contre la peau foncée. Le blanchiment peut irriter la peau, donc, testez d'abord le produit sur une petite zone.

Épilatoires

  • Épilation à la pince. Il s'agit d'une bonne manière d'enlever quelques poils  pars, mais elle n'est pas utile pour retirer un grand nombre de poils. L'épilation à la pince est un peu douloureuse et ne dure pas éternellement, mais il s'agit de la méthode la plus fréquemment utilisée par les femmes pour se débarrasser des PIV. 
  • Épilation à la cire. Cette méthode consiste en l'application de cire chaude sur votre peau à l'endroit où les poils indésirables poussent. Une fois que la cire est durcie, vous la retirez de votre peau dans la direction inverse de la pousse de poils, ce qui les arrache. L'épilation à la cire peut être douloureuse temporairement et peut causer l'irritation de la peau et des rougeurs. Les résultats durent habituellement quelques semaines.
  • Épilation au fil. Il s'agit d'une méthode ancienne d'épilation provenant de l'Orient. Les pratiquantes utilisent un fil de coton pur, mince et torsadé qu'elles roulent sur les zones de poils indésirables, arrachant le poil au niveau du follicule. Contrairement à l'épilation à la pince, qui arrache les poils un à la fois, l'épilation au fil peut arracher une rangée de poils complète, offrant ainsi une ligne plus droite. Cependant, puisqu'une plus grande région de poils est retirée en une seule fois, cette technique peut s'avérer relativement douloureuse.
  • Épilation au sucre. Cette méthode est utilisée de manière très semblable à l'épilation à la cire traditionnelle, mais les ingrédients sont peu nombreux et tous naturels: habituellement, du sucre, du citron et de l'eau. Les adeptes de l'épilation au sucre affirment qu'on peut l'effectuer plus souvent que l'épilation à la cire avec les mêmes avantages, et qu'elle irrite moins la peau, entre autres avantages.
  • Électrolyse maison. Ces outils fonctionnent en appliquant un courant électrique dans une paire de pinces. Ils sont efficaces pour les petites zones et sont rapides, mais peuvent être douloureux. Les résultats peuvent durer pendant plusieurs semaines ou mois. Ces ensembles peuvent être coûteux et décolorer la peau.


D'autres traitements d'épilation faciale peuvent offrir de nombreux avantages, et même s'ils sont souvent chers, leur popularité a fait en sor te qu'ils sont plus largement disponibles chez les esthéticiennes et dans les spas.  Il existe un risque cependant : le niveau d’exper tise et de compétence du spécialiste est parfois discutable. Les traitements au laser n'ont pas tous besoin d'être effectués par un médecin, mais il est conseillé d’exécuter le traitement dans un établissement où un médecin est présent pour superviser la thérapie et s’assurer de traiter promptement tout effet secondaire indésirable.Voici quelques-unes des thérapies d'élimination des PIV les plus courantes:

  • L’électrolyse. Ce type de thérapie consiste à insérer une petite aiguille dans chaque follicule pileux et à émettre une impulsion électrique pour endommager et éventuellement détruire le follicule. L'électrolyse élimine les poils de manière permanente, mais la procédure peut s'avérer douloureuse. On peut appliquer des crèmes analgésiques sur votre peau pour réduire l’inconfort. Parmi les effets secondaires, on compte l'éclaircissement ou l'assombrissement de la peau traitée et, en de rares occasions, des cicatrices. Puisque chaque poil est traité individuellement, il s’agit d’un processus très lent exigeant plusieurs traitements. Il est préférable d'utiliser ce processus sur de petites zones.

  • Thérapie au laser. La thérapie au laser est une procédure consistant à passer un faisceau de lumière fortement concentrée (laser) sur votre peau pour désactiver les follicules pileux et empêcher la pousse des poils. Le laser réduit les poils, et les élimine parfois de manière permanente. Les lasers fonctionnent mieux pour les personnes avec une peau pâle et des poils foncés. Les sessions individuelles peuvent durer de quelques minutes à quelques heures, selon la taille de la zone à traiter. Les poils sur la lèvre supérieure et surtout sur le menton peuvent exiger plusieurs traitements puisqu'ils sont dans des zones de la peau très sensibles aux hormones. Cependant, un traitement pour la lèvre supérieure ne prend environ qu’une minute. Après le traitement, cer taines personnes profitent de longues périodes sans repousse de poils, tandis que d'autres peuvent avoir besoin de retouches pour rester sans poils. Entre les traitements, le poil est coupé ou rasé, car la cible de mélanine, qui est la racine du poil, doit être présente pour que la lumière du laser soit absorbée. La thérapie au laser peut s’avérer inconfor table, causer des rougeurs et de l’enflure et, dans de rares cas, causer des brûlures ou décolorer votre peau. On peut minimiser ces effets en évitant le traitement si la peau est bronzée. Même si le coût des traitements au laser peut être élevé, dans plusieurs cas, ils peuvent s’avérer plus rentables grâce aux avantages à plus long terme. Le plus impor tant est de s'assurer que le bon laser est utilisé dans la bonne situation et au bon réglage de puissance. Assurez-vous d’effectuer des recherches et choisissez un établissement jouissant d'une excellente réputation et d'un personnel expérimenté. 

Traitements d'ordonnance

Deux catégories de traitement d'ordonnance, utilisés pour traiter les problèmes hormonaux, sont aussi utilisées pour gérer les poils indésirables au visage (PIV). La première comprend les bloqueurs d'hormones, qui sont des médicaments supprimant l'effet des androgènes (hormones masculines) sur la pousse des poils. La deuxième est constituée d'inhibiteurs de croissance, qui sont des médicaments qui bloquent les enzymes dans le poil lui-même pour empêcher la croissance.


Bloqueurs D'hormone

  • Contraceptifs oraux. Les pilules anticonceptionnelles, ou autres contraceptifs hormonaux, contiennent des hormones appelées œstrogène et progestine et traitent les PIV en limitant la production d'androgènes par vos ovaires.  Les contraceptifs oraux sont un traitement fréquent des PIV pour les femmes qui ne souhaitent pas devenir enceintes. Parmi les effets indésirables, on compte les étourdissements, la nausée, ainsi que les maux de tête et d'estomac.
  • Anti-androgènes. Ces types de médicaments inhibent la fixation des androgènes à leurs récepteurs dans votre corps. L'anti-androgène le plus souvent utilisé pour traiter les PIV est la spironolactone.  Les anti-androgènes prennent habituellement au moins trois à six mois avant de faire effet. Ils peuvent diminuer la pousse de nouveaux poils, mais il est peu probable qu'ils modifient la quantité de poils que vous avez déjà. Parmi les effets indésirables possibles, on compte la somnolence, la nausée, les menstruations irrégulières, la per turbation de l'équilibre électrolytique et la diarrhée. Ces médicaments peuvent causer des anomalies congénitales : il est impor tant d'utiliser les bonnes méthodes contraceptives lorsque vous les prenez. Ne prenez pas ce médicament si vous pensez être enceinte ou envisagez de le devenir.
  • Médicaments antidiabétiques. Il a été démontré récemment que la metformine, un médicament habituellement utilisé pour traiter le diabète, est bénéfique pour les femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques, une cause impor tante des PIV.


Inhibiteurs

  • Chlorhydrate d'eflornithine.  Une crème topique appliquée sur la peau, appelée chlorhydrate 'eflor nithine est le premier médicament d'ordonnance topique approuvé par  Santé Canada spécialement pour ralentir la pousse de PIV chez les femmes. Cette crème est indiquée pour utilisation en conjonction avec d'autres techniques d'élimination  des poils.  Le chlorhydr ate d'eflor nithine n'est pas un dépilatoire et n'élimine pas et ne « guér it » pas les PIV de manière permanente. Il a pour effet de réduire ou de ralentir la pousse des poils pour améliorer l'état. Elle est appliquée deux fois par jour sur la zone à traiter, et, lorsqu'elle est combinée avec d'autres techniques d'épilation,comme celles décrites ci-dessus, elle améliore l'efficacité totale des autres types de traitement. 

 

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous