fbpx

Un diagnostic de psoriasis peut changer la façon dont les gens se perçoivent et perçoivent les autres. Il peut avoir un impact émotionnel négatif et faire en sorte que les personnes se sentent confuses, dépassées, déplacées, isolées, incomprises, craintives pour l’avenir, contrôlées par le psoriasis et confrontées au quotidien. 

Voici quelques conseils pour prendre un rôle actif dans la gestion de votre psoriasis, donnés par l’Association canadienne des patients atteints de psoriasis : 

  • envisagez de rejoindre des groupes de soutien, notamment en ligne ou en personne; 
  • préparez votre famille et vos amis en établissant une bonne communication et des limites; 
  • demandez à votre famille et à vos amis d’en apprendre plus sur le psoriasis; 
  • faites savoir à votre équipe de soutien comment vous vous sentez et expliquez clairement vos besoins; 
  • envisagez de réduire considérablement votre consommation d’alcool, voire de l’éliminer complètement; 
  • adoptez un régime alimentaire équilibré; 
  • si vous êtes en surpoids, perdre du poids peut réduire le stress articulaire sur vos genoux. La perte de poids peut également contribuer à réduire les plis de la peau sur votre corps où le psoriasis peut apparaître. Consultez votre médecin, une diététicienne ou un kinésiologue pour discuter des pratiques de perte de poids sécuritaires; 
  • envisagez d’arrêter de fumer; 
  • protégez votre peau en utilisant des produits doux, en la gardant hydratée, et tout en continuant de prendre vos médicaments. 

L’Association canadienne des patients atteints de psoriasis a élaboré une excellente ressource et un guide pour bien vivre après avoir reçu un diagnostic de psoriasis, intitulé Vivre avec le psoriasis. Pour obtenir d’autres stratégies d’adaptation et de soutien, le site Vivre avec le psoriasis est accessible à l’adresse suivante : https://www.canadianpsoriasis.ca/fr/psoriasis-fr/vivre-avec-psoriasis

Diagnostic 

Le diagnostic du psoriasis repose généralement sur l’aspect des lésions cutanées (diagnostic clinique). Parfois, une biopsie de la peau peut être nécessaire pour exclure d’autres causes de l’éruption cutanée.1 

Traitement 

Le psoriasis est une affection chronique (qui dure longtemps, persiste) qui peut s’améliorer ou s’aggraver avec le temps. Il n’existe pas de cure à l’heure actuelle. Cependant, des traitements peuvent être utilisés très efficacement pour diminuer les signes et les symptômes.1 

Il existe plusieurs types de traitement pour les personnes atteintes de psoriasis, notamment : 

Médicaments topiques8 

  • Les corticostéroïdes topiques (crèmes, onguents ou lotions) sont recommandés pour le psoriasis en plaque et comme traitement de première intention pour le psoriasis léger.9  
  • Des crèmes aux stéroïdes plus douces peuvent être utilisées dans les plis cutanés (là où la peau se frotte). 
  • Les autres agents topiques comprennent les analogues de la vitamine D, les rétinoïdes et les inhibiteurs de la calcineurine qui peuvent être utilisés seuls ou en association avec les stéroïdes.8 
  • D’autres traitements topiques, comme les crèmes hydratantes avec ou sans acide salicylique, peuvent être utilisés seuls ou en association avec les stéroïdes. 

Rayons ultraviolets (UV) : photothérapie 

  • Pendant les mois d’été ou les vacances d’hiver à des destinations ensoleillées, les personnes remarquent souvent une amélioration du psoriasis grâce à l’exposition au soleil. 
  • Différents types de traitement par les rayons UV, le plus souvent des UVB à bande étroite, sont utilisés pour traiter le psoriasis10. Ils peuvent être disponibles au cabinet de votre dermatologue ou dans un centre de photothérapie spécialisé. Dans certaines régions, la photothérapie à domicile est offerte. 
  • Il est important de noter que la photothérapie thérapeutique est différente des lits de bronzage, qui ne sont pas recommandés. Les lits de bronzage émettent principalement des rayons UVA qui ne sont pas efficaces pour le psoriasis. L’utilisation des lits de bronzage est associée à un risque accru de cancer de la peau, car la photothérapie UVB à bande étroite n’est pas recommandée. 

Médicaments systémiques (médicaments)13 

  • Le méthotrexate peut être utilisé pour traiter le psoriasis modéré à grave chez les adultes, y compris le psoriasis en plaques, l’érythrodermie, le psoriasis pustuleux généralisé et le psoriasis palmoplantaire. 
  • Le méthotrexate peut également être administré par injection intraveineuse, intramusculaire ou sous-cutanée.  
  • L’acitrétine est un rétinoïde oral qui peut être utilisé pour le psoriasis modéré à grave chez les adultes. 
  • L’apremilast peut être utilisé pour traiter le psoriasis modéré à grave chez les adultes. 
  • La cyclosporine peut être utilisée pour traiter le psoriasis grave, ainsi que le psoriasis érythrodermique, le psoriasis pustuleux généralisé et le psoriasis palmoplantaire. L’utilisation sur une longue période de la cyclosporine n’est pas recommandée. 

Biologiques      14 

Les produits biologiques, qui ciblent les différents composants du système immunitaire, bloquent les molécules qui contribuent à l’inflammation : interleukine 23 (IL-23), interleukine 12/23 (IL-12/23), interleukine 17 (IL-17) et TNF (facteur de nécrose tumorale). En raison de leur coût élevé, ils sont généralement réservés aux personnes qui n’ont pas répondu aux autres traitements. Cependant, les produits biologiques peuvent avoir moins d’effets secondaires que la cyclosporine, le méthotrexate et l’acitrétine. Ils peuvent être très efficaces dans le traitement du psoriasis modéré à grave. 

Les biologiques comprennent : 

  • les inhibiteurs du TNF-alpha (etanercept, infliximab, adalimumab, certolizumab); 
  • les inhibiteurs de l’IL-12/IL-23 (ustekinumab); 
  • les inhibiteurs de l’IL-17 (secukinumab, ixekizumab, brodalumab); 
  • les inhibiteurs de l’IL-23 (guselkumab, risankizumab). 

Pour le traitement des femmes en âge de procréer, les inhibiteurs du TNF-alpha et les inhibiteurs de l’IL-12/IL-23 n’ont pas montré d’effets négatifs pour la mère et le fœtus.15 Les données sur les inhibiteurs de l’IL-17 et de l’IL-23 sont actuellement limitées. Tous les produits biologiques sont probablement sans danger pendant l’allaitement. 

Traitements alternatifs8 

Comme il n’existe pas de preuves ou de preuves contradictoires, il n’existe pas de recommandations actuelles pour les thérapies alternatives, y compris les suivantes :  

  • un régime alimentaire ou des suppléments alimentaires; 
  • une intervention sur le corps et l’esprit (réduction du stress, méditation, hypnose); 
  • des thérapies par les plantes (Aloe Vera et millepertuis); 
  • la médecine traditionnelle chinoise. 

Les traitements offerts aux enfants atteints de psoriasis comprennent16 :  

  • le calcipotriol en pommade avec ou sans stéroïdes topiques;     17 
  • si le psoriasis résiste au traitement avec des crèmes et des pommades, la photothérapie UVB à bande étroite peut être utile si elle est accessible. Le méthotrexate peut être utilisé lorsque le traitement topique et la photothérapie n’ont pas été efficaces; 
  • l’etanercept, l’adalimumab et l’ustekinumab sont des produits biologiques approuvés au Canada pour le traitement du psoriasis chez les enfants.18 

*Tous les renseignements sur les traitements médicaux figurant sur ce site sont fournis à titre indicatif uniquement. Pour une liste complète des avantages, des effets secondaires, des avertissements et des précautions, lisez la notice du produit et consultez votre médecin ou un pharmacien. 

**Si vous envisagez une thérapie alternative ou complémentaire, discutez-en d’abord avec votre médecin et veillez à toujours l’informer des vitamines, suppléments ou autres formes de traitement alternatif que vous prenez. Comme tout médicament, les thérapies alternatives peuvent interagir avec d’autres médicaments/traitements et peuvent avoir leurs propres effets secondaires. N’oubliez pas que « naturel » ne signifie pas nécessairement « sans danger ». 

L’ACPD tient à remercier Nadia Kashetsky, MSc, étudiante en médecine, Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, et Cheryl F. Rosen, MD, FRCPC, pour leur aide dans la préparation de ce document. Octobre 2021.  

Le psoriasis est une affection cutanée inflammatoire chronique courante qui provoque l’épaississement de certaines zones de la peau et les recouvre souvent de squames argentées.1 Chez les personnes à la peau foncée, les zones atteintes de psoriasis peuvent paraître violettes, marron foncé, gris foncé ou rouges, alors qu'elles sont rouges chez les personnes à la peau claire.2–4  

Le psoriasis se manifeste principalement chez les adultes, mais les enfants et les adolescents peuvent également en être atteints.1 Les hommes et les femmes sont touchés de la même manière, et le psoriasis n’est ni contagieux ni infectieux.1 Le psoriasis touche entre 0,2 % et 4,8 % de la population.5 Il existe plusieurs types de psoriasis tels que décrits ci-dessous.3 

Psoriasis en plaque 
  • Le type de psoriasis le plus courant, 80-90 % des cas.1 
  • Les plaques de peau touchées sont généralement d’un diamètre de 1 à 10 cm, mais elles peuvent être plus grandes. 
  • Il peut survenir à tout âge, mais tend à apparaître chez les jeunes adultes ou ceux d’âge moyen. 
  • La gravité varie d’un individu à l’autre et, au fil du temps, le psoriasis passe de léger à modéré, puis à grave. 
  • Elle peut se manifester dans quelques petites zones ou couvrir une grande partie du corps. 
  • Les zones les plus fréquemment touchées sont l’arrière du coude, l’avant du genou (surfaces d’extension) et le bas du dos.  
  • Le psoriasis peut provoquer ou non des démangeaisons. 
  • Des plaques de psoriasis peuvent apparaître sur le cuir chevelu. Le psoriasis n’entraîne pas la chute des cheveux. 

Classification anatomique supplémentaire du psoriasis en plaques 6 

Psoriasis inversé 
  • Il est appelé « inversé » parce qu’il se présente sur les surfaces de flexion ou les plis cutanés.1  
  • Il peut se manifester au niveau des aisselles, de l’aine, des organes génitaux, des fesses et sous les seins.  
Psoriasis unguéal ou des ongles 
  • Il peut provoquer de petites piqûres sur les ongles, des taches brunes ou saumonées, ou encore la séparation des ongles du lit de l’ongle. 
  • Si cette affection est grave, les ongles peuvent s’épaissir et s’effriter. 
  • Il touche 60 à 80 % des personnes atteintes de psoriasis.  
Psoriasis palmoplantaire 3 
  • Il apparaît sur la paume des mains et la plante des pieds.  
  • Comme les autres types de psoriasis, la peau peut se fissurer, saigner et être douloureuse. 
  • Il existe également une variante du psoriasis palmoplantaire qui se traduit par des bosses remplies de pus et est appelée psoriasis pustuleux palmoplantaire. 
Psoriasis en gouttes 
  • Une éruption soudaine de petites papules squameuses principalement sur le tronc du corps. 
  • Il a tendance à toucher les enfants ou les jeunes adultes.  
  • Il peut survenir après une infection streptococcique. 

Autres types de psoriasis  

Psoriasis pustuleux 
  • Il peut être généralisé (étendu sur tout le corps) ou localisé (sur des zones plus petites et particulières du corps). 
  • Le type généralisé est rare et peut être grave avec une apparition soudaine de multiples petites pustules (bosses remplies de pus) qui peuvent se joindre pour former des pustules plus grandes.  
  • Dans le cas du psoriasis pustuleux généralisé, les personnes atteintes peuvent avoir de la fièvre, des frissons, des malaises et des ganglions lymphatiques hypertrophiés. 
  • Le psoriasis pustuleux palmoplantaire est une forme localisée de psoriasis pustuleux qui se retrouve sur la paume des mains et la plante des pieds.  
Psoriasis érythrodermique7 
  • Il est rare. 
  • Toute la surface de la peau devient rouge (érythémateuse) et squameuse.  
  • Les personnes peuvent avoir de la fièvre, des frissons, des malaises, des ganglions lymphatiques hypertrophiés, des douleurs articulaires et une accélération du rythme cardiaque. 

Comorbidités (affections associées au psoriasis) 

Arthrite (rhumatisme) psoriasique1 
  • Est une arthrite inflammatoire (douleur et enflure des articulations).  
  • Environ 1 personne sur 3 atteintes de psoriasis développera de l’arthrite psoriasique. 
  • Le psoriasis se développe d’abord chez 85 % des personnes atteintes, mais 15 % des personnes développeront d’abord l’arthrite psoriasique. 
  • Environ 80 à 90 % des personnes atteintes d’arthrite psoriasique peuvent présenter une atteinte aux ongles. 
Dépression 

La prévalence de la dépression est plus élevée chez les personnes atteintes de psoriasis.  

Obésité, maladies cardiaques, diabète et syndrome métabolique 

L’incidence de ces affections est plus élevée chez les personnes atteintes de psoriasis. 

Quelle est la cause du psoriasis? 

La cause exacte du psoriasis n’a pas encore été identifiée. Cependant, on pense que le psoriasis se développe à partir d’une combinaison de facteurs génétiques, immunitaires et environnementaux.1 

Facteurs génétiques 

Bien qu’il n’existe pas de test génétique permettant de savoir si vous développerez un psoriasis, environ 40 % des personnes atteintes de psoriasis ou d’arthrite psoriasique ont des membres de leur famille atteints de cette maladie. 

Facteurs immunitaires 

Dans le psoriasis, les cellules immunitaires produisent des molécules (interleukine 23, interleukine 12/23, TNF) qui contribuent à l’inflammation. Ces molécules pénètrent dans la peau par les vaisseaux sanguins et provoquent l’épaississement de la couche externe de la peau (l’épiderme). Cette couche croît très rapidement sans avoir le temps de se développer correctement, ce qui entraîne une desquamation de la surface. Les vaisseaux sanguins de la couche intermédiaire de la peau (le derme) se dilatent, ce qui provoque des rougeurs. 

Facteurs environnementaux 

Les facteurs environnementaux qui ont été associés au psoriasis sont notamment : 

  • les infections bactériennes et virales; 
  • l’alcool; 
  • certains médicaments (bêtabloquants, lithium, médicaments antipaludéens); 
  • le tabagisme; 
  • les traumatismes. 

Les signes et les symptômes du psoriasis peuvent comprendre notamment1 : 

  • des zones cutanées soulevées (plaques) d’apparence rouge, violette, brune ou grise, selon la couleur de la peau de la personne; 
  • des squames argentées; 
  • des démangeaisons ou des douleurs sur les zones touchées peuvent survenir; 
  • des piqûres, de la décoloration des ongles ou des ongles friables. 

Si vous vivez avec le psoriasis ou si vous connaissez une personne qui en est atteinte, vous voudrez peut-être vous tenir au courant au sujet de cette maladie, des traitements actuels et des nouvelles. 

Notre organisation partenaire 

Association canadienne des patients atteints de psoriasis : www.canadianpsoriasis.ca/fr/ 

Nos groupes affiliés 

Réseau canadien du psoriasis www.canadianpsoriasisnetwork.com/fr/ 


RÉFÉRENCES 
 
1.  Patient education: Psoriasis (Beyond the Basics) - UpToDate. https://www.uptodate.com/contents/psoriasis-beyond-the-basics. Accessed October 6, 2020. 
2.  Treating Skin of Color: National Psoriasis Foundation. https://www.psoriasis.org/advance/treating-skin-of-color/. Accessed October 6, 2020. 
3.  Dermatology Secrets Plus - 5th Edition. https://www.elsevier.com/books/dermatology-secrets-plus/fitzpatrick/978-0-323-31355-1. Accessed October 6, 2020. 
4.  Psoriasis in Patients of Color: Differences in Morphology, Clinical Presentation, and Treatment | MDedge Dermatology. https://www.mdedge.com/dermatology/article/226947/mixed-topics/psoriasis-patients-color-differences-morphology-clinical. Accessed October 22, 2020. 
5.  Nair PA, Badri T. Psoriasis. StatPearls Publishing; 2020. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28846344. Accessed October 6, 2020. 
6.  Clinical Review. www.cfp.ca. Accessed October 23, 2020. 
7.  Erythrodermic psoriasis in adults - UpToDate. https://www.uptodate.com/contents/erythrodermic-psoriasis-in-adults?search=psoriasis&topicRef=5664&source=see_link. Accessed October 6, 2020. 
8.  Elmets CA, Korman NJ, Prater EF, et al. Joint AAD-NPF Guidelines of care for the management and treatment of psoriasis with topical therapy and alternative medicine modalities for psoriasis severity measures. J Am Acad Dermatol. 2020;0(0). doi:10.1016/j.jaad.2020.07.087 
9.  Kleyn EC, Morsman E, Griffin L, et al. Review of international psoriasis guidelines for the treatment of psoriasis: recommendations for topical corticosteroid treatments. J Dermatolog Treat. 2019;30(4):311-319. doi:10.1080/09546634.2019.1620502 
10.  Papp K, Gulliver W, Lynde C, Poulin Y, Ashkenas J. Canadian guidelines for the management of plaque psoriasis: Overview. J Cutan Med Surg. 2011;15(4):210-219. doi:10.2310/7750.2011.10066 
11.       Lin TL, Wu CY, Chang YT, et al. Risk of skin cancer in psoriasis patients receiving long-term narrowband ultraviolet phototherapy: Results from a Taiwanese population-based cohort study. Photodermatol Photoimmunol Photomed. 2019;35(3):164-171. doi:10.1111/phpp.12443 
12.       Weischer M, Blum A, Eberhard F, Röcken M, Berneburg M. No evidence for increased skin cancer risk in psoriasis patients treated with broadband or narrowband UVB phototherapy: A first retrospective study. Acta Derm Venereol. 2004;84(5):370-374. doi:10.1080/00015550410026948 
13.  Menter A, Gelfand JM, Connor C, et al. Joint American Academy of Dermatology–National Psoriasis Foundation guidelines of care for the management of psoriasis with systemic nonbiologic therapies. J Am Acad Dermatol. 2020;82(6):1445-1486. doi:10.1016/j.jaad.2020.02.044 
14.  Menter A, Strober BE, Kaplan DH, et al. Joint AAD-NPF guidelines of care for the management and treatment of psoriasis with biologics. J Am Acad Dermatol. 2019;80(4):1029-1072. doi:10.1016/j.jaad.2018.11.057 
15.  Yeung J, Gooderham MJ, Grewal P, et al. Management of Plaque Psoriasis With Biologic Therapies in Women of Child-Bearing Potential Consensus Paper. J Cutan Med Surg. 2020;24(1_suppl):3S-14S. doi:10.1177/1203475420928376 
16.  Menter A, Cordoro KM, Davis DMR, et al. Joint American Academy of Dermatology–National Psoriasis Foundation guidelines of care for the management and treatment of psoriasis in pediatric patients. J Am Acad Dermatol. 2020;82(1):161-201. doi:10.1016/j.jaad.2019.08.049 
17.  Committee CPGA. 2016 Addendum to the Canadian Guidelines for the Management of Plaque Psoriasis 2009. J Cutan Med Surg. 2016;20(5):375-431. doi:10.1177/1203475416655705 
18.  Lansang P, Bergman JN, Fiorillo L, et al. Management of pediatric plaque psoriasis using biologics. J Am Acad Dermatol. 2020;82(1):213-221. doi:10.10

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous