fbpx

La « morsure de cigogne » ou le « baiser de l’ange » : Ces taches ont tendance à être de couleur rose, plates et de contours irréguliers. Elles mesurent moins de quelques centimètres en largeur et longueur et se retrouvent généralement sur le cou, la tête ou la lèvre supérieure. Presque la moitié de tous les nouveau-nés ont au moins une de ces taches de naissance. Il n’y a pas de problèmes connus associés à ces taches de naissance et elles s’estompent en général au cours de la première année.

Les « fraises » (hémangiome capillaire) : Ces taches sont généralement de couleur rouge, surélevées, nodulaires et peuvent mesurer plusieurs centimètres de large. Elles sont susceptibles d’apparaître n’importe où sur le corps et touchent environ un nouveau-né sur 20. Elles apparaissent fréquemment d’une à quatre semaines après la naissance; peuvent grandir rapidement avant de régresser lentement jusqu’à leur disparition. À l’âge de 5 ans, 50 % de ces marques auront disparu et 90 % à l’âge de 9 ans. Lorsque l’hémangiome obstrue la vision ou la respiration (rare) des médicaments par voie buccale (connus comme les bêta bloquants), une chirurgie ou un traitement laser peuvent être recommandés.

Les taches de vin (naevi flammeus) : elles sont habituellement de couleur rose pâle à la naissance, mais deviennent rouge foncé avec le temps et peuvent être d’une couleur semblable à celle du vin rouge. Le taux d’occurrence est de 3 sur 1000 naissances; de formes irrégulières, ces taches peuvent être parfois très larges. Quand elles apparaissent sur le visage, elles peuvent être une source d’embarras pour la personne. Les taches de vin sont en général considérées comme étant permanentes et ne s’atténueront pas; celles qui se trouvent autour des yeux et sur le front peuvent être associées au glaucome. Les taches de vin signalent parfois la présence du syndrome de Sturge-Weber, une maladie rare qui peut se manifester aussi par des anomalies visuelles ou cérébrales.

Les taches mongoloïdes : plates, irrégulières, de couleur bleue, elles ressemblent à un hématome. Ces taches mesurent environ 10 cm de longueur et apparaissent sur le bas du dos et les fesses. On les retrouve plus fréquemment chez les gens à la peau foncée, surtout chez les personnes d’Asie Orientale. Les taches mongoloïdes peuvent n’apparaître que quelque temps après la naissance, mais elles disparaitront progressivement en quelques années. Elles ont parfois été confondues avec des marques de violence par les travailleurs sociaux et les professionnels de la santé.

Les taches café au lait : plus communément de couleur café au lait (brun-clair), de forme ovale à ronde, elles peuvent apparaître n’importe où sur le corps et, ordinairement, se retrouvent seulement à un ou deux endroits. Il n’y a aucun danger pour la santé s’il n’y a qu’une ou deux taches, mais si plusieurs taches sont apparentes cela pourrait être un signe de neurofibromatose. Les taches café au lait ne s’atténuent pas avec l’âge.

Les nævi mélanocytaires congénitaux : ces derniers apparaissent en général comme des taches allant de brun à brun foncé. Elles pourraient être juste un peu surélevées alors que les taches plus larges peuvent être surélevées et nodulaires. Elles varient de 1 à 30 cm et sont susceptibles d’apparaître n’ importe où sur le corps. Parfois les naevi melanocytaires d’origine congénitale peuvent être poilus. Leur incidence touche une naissance sur 100. Certaines études suggèrent la possibilité qu’un risque de cancer soit associé aux taches plus larges. Ces taches larges et visibles peuvent avoir un impact psychologique. Une intervention chirurgicale pour les enlever est une option, mais laisse en général des cicatrices. Ces taches doivent être contrôlées, car tout changement d’aspect pourrait être le signe d’un cancer.

 

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous