fbpx

L’information de cette section a été recueillie à partir de matériel existant évalué par les pairs ainsi que d’extraits d’autres littératures révisées par des experts en dermatologie, membres du comité médical consultatif de l’ACPD.

Le vitiligo est une affection cutanée qui est caractérisée par une perte des mélanocytes, les cellules produisant de la mélanine. La mélanine est le pigment responsable de la couleur de la peau, des cheveux et des yeux. Par conséquent, des plaques de forme irrégulière, lisses et blanches apparaissent sur différentes parties du corps, incluant parfois l’intérieur de la bouche et du nez ainsi que sur la rétine de l’œil. Les cheveux ou les poils qui poussent sur les zones affectées peuvent aussi devenir blancs parce que les mélanocytes sont parfois absents des follicules.

Pour certaines personnes atteintes de vitiligo, seulement une ou deux plaques peuvent être présentes ; pour d’autres, les plaques peuvent apparaître sur une grande partie du corps. Cette affection est plus visible chez les personnes au teint foncé. Il est impossible de savoir quelle sera l’importance de la perte de pigmentation pour une personne donnée. La maladie est généralement progressive, ce qui signifie qu’avec le temps, les plaques blanches vont se répandre à d’autres parties du corps. L’affection peut se développer lentement ou rapidement.

Le vitiligo n’est ni dangereux ni contagieux. Cette affection semble être héréditaire et survenir le plus souvent chez les personnes atteintes de certaines maladies auto-immunes, comme l’hyper ou hypothyroïdie (des problèmes de glande thyroïde hyperactive ou trop peu active), une insuffisance corticosurrénale (production faible d’hormone corticostéroïde par la glande surrénale), l’arthrite rhumatoïde, le diabète de type 1, le psoriasis, le lupus systémique érythémateux et l’anémie pernicieuse (un niveau anormalement bas de globules rouges causé par une inhabilité à absorber la vitamine B12). Ceci porte à croire que ces différentes maladies auto-immunes partagent probablement certaines prédispositions génétiques ou des causes provenant de facteurs environnementaux ; toutefois les causes sont principalement inconnues.

Aller en profondeur

Plusieurs chercheurs croient que le vitiligo est une maladie du système immunitaire qui détruit ou désactive les mélanocytes par l’action de protéines appelées cytokines. Le mécanisme exact n’est pas encore bien connu, mais il pourrait être lié à l’interaction de plusieurs gênes et à l’exposition à des facteurs ou des déclencheurs environnementaux. Les phénols et le stress, qu’il soit émotionnel ou physique, sont soupçonnés être des déclencheurs environnementaux, toutefois la recherche liée à ces facteurs et ainsi qu’à d’autres déclencheurs se poursuit.

Quelques faits

  • Environ 0,5 à 1 pour cent de la population est atteinte de vitiligo.
  • L’affection ne fait pas de distinction entre les sexes ou les races, mais elle est plus visible chez les personnes à la peau foncée.
  • Le vitiligo peut commencer à tout âge, mais environ la moitié de ceux atteints le développe avant l’âge de 20 ans et environ 95 pour cent avant la quarantaine.
  • Environ 20 pour cent des patients atteints de vitiligo partagent cette affection avec un membre de leur famille.

vitiligo-1vitiligo-1 vitiligo-2vitiligo-2 vitiligo-3vitiligo-3

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous