fbpx

Seul un médecin peut confirmer la présence d’alopécie. Si vous expérimentez un des symptômes de l’alopécie, prenez un rendez-vous avec votre médecin qui pourra poser le diagnostic. Il examinera votre cuir chevelu, la tige du cheveu et le type de calvitie pour restreindre le nombre de causes possibles. Il peut être difficile de déterminer la cause de l’affection, votre médecin pourrait faire une biopsie du cuir chevelu prélever un échantillon du cuir chevelu, ou demander une analyse sanguine pour établir le diagnostic. Une biopsie l’aidera à établir si le follicule pileux est normal et en bonne santé et, dans le cas d’alopécie areata, il s’assurera que ce ne soit pas un symptôme d’une maladie sous-jacente.

Les traitements varient selon le type d’alopécie.

L’alopécie androgénique

Deux médicaments sont approuvés au Canada pour traiter l’alopécie androgénique : le minoxidil et le finastéride. Les deux médicaments ne sont approuvés que pour les hommes.

Le minoxidil est une solution topique de 2 % de minoxidil que l’on applique sur le cuir chevelu et qui favorise la croissance des cheveux chez les hommes et chez les femmes. Une solution de 5 % est aussi disponible. Le traitement continue indéfiniment. La chute de cheveux reprend si le traitement est interrompu. Les effets secondaires incluent des démangeaisons et une irritation de la peau.

Le finastéride est un traitement pris par voie buccale et qui favorise de façon efficace la croissance des cheveux. La chute des cheveux reprendra si le traitement est interrompu. Le finastéride n’est pas employé chez les femmes en préménopause, car le médicament peut affecter le développement du fœtus. Le finastéride ne donne aucun résultat chez les femmes postménopausées et les cheveux ne repoussent pas. Les effets indésirables incluent une perte de la libido et des difficultés érectiles.

Les autres options pour traiter l’alopécie androgénique incluent une transplantation des follicules pileux et l’utilisation d’aide cosmétique (perruque ou technique de tissage des cheveux).

L’alopécie areata

Dans la plupart des cas, l’alopécie areata régresse spontanément et les cheveux repoussent dans l’année. De ce fait, de nombreux patients choisissent de ne suivre aucun traitement, mais plutôt de porter une perruque, de faire un tissage de cheveux et d’attendre que les cheveux repoussent. Cependant, dans certains cas, la maladie peut se prolonger pendant de longues périodes ou se propager à d’autres endroits. Dans 10 % des cas, les cheveux ne repoussent jamais. Le risque que l’affection se transforme en maladie chronique est plus élevé chez les patients atteints d’alopécie avant l’adolescence, ceux dont la périphérie du cuir chevelu est touchée (ophiasis), ou ceux qui souffrent de rhume des foins, d’eczéma ou d’asthme.

Il n’existe actuellement aucun traitement spécifiquement approuvé pour soigner l’alopécie areata. Cependant, les traitements couramment utilisés pour traiter d’autres types de calvitie peuvent favoriser la croissance des cheveux; il est à noter qu’aucun traitement n’a prouvé son efficacité pour tous les cas. Les nouveaux cheveux tombent souvent à nouveau si le traitement est arrêté. Certains traitements incluent :

Les corticostéroides

  • Les corticostéroïdes peuvent être appliqués directement sur la peau pour traiter des petites plaques dénudées.
  • Dans les cas de petites ou moyennes superficies dénudées, des injections de corticostéroïdes sont habituellement injectées sous la peau, à l’intérieur et autour des plaques.
  • Pour les zones dénudées plus larges, les corticostéroïdes sont quelquefois administrés par voie buccale. Cependant, les cheveux recommencent à tomber si le traitement est arrêté. Cette option est rarement utilisée, car elle provoque des effets indésirables chez certains patients.

 

Thérapie de sensibilisation

Des substances chimiques appelées sensibilisateurs de contact sont appliquées sur la partie affectée pour provoquer une réaction allergique légère pouvant déclencher la poussée de cheveux. Les sensibilisateurs topiques courants sont l’anthraline, le diphénylcyclopropénone (DPCP), le dinitrochlorobenzène et le dibutylester d'acide squarique. Ce mode de traitement est exclusivement réservé aux personnes pour lesquelles les autres traitements n’ont donné aucun résultat.

Minoxidil topique

Le minoxidil habituellement utilisé dans le cas de calvitie chez les hommes, peut être appliqué sur les zones dénudées. Il n’est pas efficace dans le traitement des personnes ayant perdu 100 % de leurs cheveux.

Le psoralène

Le psoralène est un composé qui accentue l’absorption des rayons ultraviolets. Le psoralène est en général appliqué directement sur la peau, suivi d’une exposition aux rayons ultraviolets A. Ce traitement pourrait prévenir l’attaque du système immunitaire contre ses propres follicules pileux. L’exposition fréquente requise dans le traitement aux rayons ultraviolets peut poser un risque inacceptable de cancer de la peau. Les effets indésirables incluent une rougeur de la peau et une sensation de brûlure.

Les scientifiques continuent leurs recherches sur l’alopécie, surtout dans le domaine de la génétique (afin de déterminer qui pourrait en être atteint et pourquoi), le domaine de l’auto-immunité (afin d’en établir la cause et les traitements possibles) et des médicaments innovateurs.

Traitements non médicaux

L’alopécie areata étant souvent temporaire (les cheveux repoussent sans traitement), un certain nombre de gens choisissent de ne pas traiter l’affection. Plusieurs d’entre eux portent une perruque d’apparence naturelle, une postiche ou un tissage de cheveux. D’autres personnes envisagent une transplantation. Une transplantation capillaire signifie prendre des follicules pileux de l’arrière ou du côté de la tête du patient pour les implanter sur la partie affectée. Pour que ce traitement soit efficace, il faut que les follicules pileux de ces endroits soient sains. Avant de décider du traitement le plus approprié, discutez de vos attentes et des limitations de chaque traitement avec votre médecin. Il n’existe pas de traitement qui soit « le meilleur » pour tous les patients.

 

*Toute l’information de ce site concernant les traitements médicaux est offerte à titre d’aperçu seulement. Pour une mise à jour et une liste complète, des avertissements, des précautions à prendre, lisez le feuillet qui se trouve dans l’emballage du produit et consultez votre médecin ou un pharmacien.

**Si vous envisagez une thérapie alternative ou complémentaire, discutez-en avec votre médecin d’abord et tenez-le informé de toutes les vitamines, les suppléments ou de toutes autres formes de traitement alternatif que vous suivez. Comme tous les médicaments, les thérapies alternatives peuvent interagir avec les autres médicaments/traitements et, dans certains cas, avoir leurs propres effets secondaires. Souvenez-vous que « naturel » ne veut pas nécessairement dire « inoffensif ».

Sélectionnez une maladie de la peau:

donateimage f

Envisagez de soutenir le travail de l'ACPS avec un don

capplogo

Nous sommes fiers de collaborer avec l'Association canadienne des patients atteints de psoriasis

Pour en savoir plus sur l'ACPP et le travail qu'ils font pour les patients canadiens atteints de psoriasis et leurs familles.

Contactez-nous